Portrait de Franz – Cavavin à Nantes

Like 2
Franz de Cavavin à Nantes

Caviste nantais, Franz nous partage la réalité de son quotidien en boutique, avec les clients ou auprès des fournisseurs. Il aime les écouter, les conseiller et les accompagner dans le choix du bon produit. Découvrez en plus sur elle et son métier à travers notre interview.

 

Peux-tu te présenter ?

Je suis Franz, et en 2021, j’ai ouvert une cave à vin à Nantes dans le quartier de Saint-Joseph-de Porterie.


Comment es-tu arrivé dans le métier ? 

Mes parents ne buvaient pas de vin et mon premier contact avec cette boisson remonte à mes années à la fac de Perpignan. J’étudiais la géologie. Des producteurs locaux étaient venus nous faire déguster les vins doux du Roussillon. Après la fac, j’ai travaillé pour une grande entreprise ferroviaire. Quelques années après, un besoin de sortir d’une routine qui s’installait m’a poussé à m’orienter vers un domaine plus fun, dans lequel je ne cesserai jamais d’apprendre. Le vin s’est imposé.
Je me demande encore aujourd’hui si les choses seraient comme elles le sont sans ce premier contact avec les vins doux du Roussillon. Je suis alors retourné sur les bancs de l’école avant de me lancer dans le métier de caviste, il y a une bonne dizaine d’années. Depuis, je n’ai jamais cessé de me former et d’apprendre : diplôme universitaire en œnologie, Wine & Spirit Education Trust niveau 3, Master Level sud de France, Diplôme universitaire Vin, culture et œnotourisme. Cette connaissance approfondie m’a permis de travailler pour différentes caves et de parfaire ma connaissance des vins et spiritueux avant d’ouvrir ma propre cave.


Quel a été le déclic pour ouvrir ton entreprise ? 

Être à son compte, c’est prendre des décisions, gagner en liberté, porter plusieurs casquettes et coller au plus près de ses valeurs. Toutes ces raisons m’ont poussé à ouvrir mon entreprise.


Quels sont les trois mots qui te définissent le mieux dans le milieu professionnel ? Et pourquoi ?

Accueillant, rigoureux et passionné.
Le client qui passe la porte de ma cave doit se sentir chez lui. Le sourire, le petit mot de bienvenue et les premières attentions faites au client lui permettent d’être à l’aise.
La rigueur dans la gestion de l’entreprise me permet de proposer toute l’année les meilleurs rapports prix-plaisir. C’est cette même rigueur qui m’habite lorsque je propose mes services : la ponctualité d’une livraison, le respect des engagements pris sur un devis, etc…
Tous les domaines peuvent être évoqués lorsqu’on parle de vins. Le vin n’existerait pas sans la viticulture, la science, l’histoire, la géographie, la géologie, la météorologie… Le vin est un passeur d’émotions ; des liens peuvent être créés avec le monde culturel et par exemple des accords vins et musiques se font régulièrement. Dans le monde du vin, lorsqu’on ouvre une porte, deux autres se présentent à nous. Le métier de caviste ne peut être qu’un métier de passionné.


Où te vois-tu dans dix ans ?

Dans dix ans, je me vois bien ouvrir un lieu plus grand dédié aux vins et à la gastronomie. Pas seulement un lieu de vente, mais aussi un lieu de rencontres et d’échanges. Un lieu plus cohérent où la dimension pluridisciplinaire du vin et de la gastronomie serait prise en compte.

Comment expliquerais-tu ton métier à un enfant de 8 ans et lui donner envie de le faire ?

Mon métier, c’est d’aider les gens à choisir leur vin en fonction de leurs goûts et des situations dans lesquelles ils vont le boire.

Qu’est-ce que tu aimes le plus dans ton métier, et qu’est-ce que tu apprécies le moins ? Et pourquoi ?

J’apprécie beaucoup la relation qui s’installe avec le client sur le long terme. Une relation de confiance, presque amicale. J’apprécie moins quand je reçois les grosses livraisons ! 😅


Selon toi, quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

Il faut savoir écouter et rester humble.


Comment se déroule ta journée ?

La cave ouvre de 10h00 à 19h30. Les matinées, plus calmes, permettent de passer le balai, refaire le plein sur les étagères et faire les vitrines quand c’est nécessaire. C’est aussi le moment privilégié pour répondre aux emails et passer les commandes auprès des fournisseurs. Les après-midi sont essentiellement consacrés à la vente.


Qu’est-ce qui te motive chaque jour ? Et pourquoi ?

Les échanges avec les clients et les fournisseurs autour du vin et des spiritueux. Voilà ce qui me motive chaque jour.


Quelle est la chose que tu n’arrêteras jamais de faire ? Et pourquoi ?

Je n’arrêterai jamais de désacraliser le vin. Le vin impressionne, mais il n’est pas comme on le décrit. C’est une boisson simple sans chichi.

 

Quel est ton moment préféré de la journée ? Et pourquoi ?

J’aime beaucoup la fin d’après-midi. Les clients passent me voir après leur journée de travail et veulent un vin pour passer une bonne soirée. Même exténués, ils gardent le sourire. Je prends un grand plaisir à les conseiller à ce moment de la journée.


Que dirais-tu aux personnes qui souhaitent se lancer dans ton métier ?

Formez-vous, soyez curieux et restez humbles !


Quelle est ta réalisation favorite / le produit que tu préfères vendre ? Et pourquoi ?

Je prends plus de plaisir à vendre les vins que les spiritueux ou la bière. La relation de vente est plus intime avec les clients qui souhaitent du vin. Leur attente du client est plus forte. Ils ne veulent pas être déçus. C’est pour ça que je préfère vendre du vin.


Comment vois-tu ton métier demain ?

La consommation de vins en France continue de baisser, mais on boit des vins de meilleure qualité qu’auparavant. Le métier de caviste s’oriente vers toujours plus de conseils et de services.


Si tu devais effectuer un autre métier, lequel t’intéresserait et pourquoi ?

Trouver la bonne bouteille pour le bon client est mon leitmotiv et la gastronomie reste mon péché mignon. Sourceur pour le monde de l’épicerie fine est un métier dans lequel je pourrais m’éclater.


Quels sont les trois mots qui définissent le mieux ton savoir-faire et celui de l’entreprise ? Et pourquoi ?

Agile, accessible, accueillante.
La cave s’adapte aux demandes particulières des clients, rien n’est impossible ! Des petits vins pour les grandes soifs aux grands crus pour les occasions, tous les clients trouvent leur bonheur. La bonne humeur est de rigueur.


Quel est le compliment d’un(e) client(e) qui t’as le plus touché  ?

Tous les retours des clients ravis me touchent. Difficile de n’en retenir qu’un seul.


Quel est LE truc que vous proposez en plus ?

Le conseil personnalisé. Ce terme galvaudé retrouve toutes ses lettres de noblesse chez Cavavin Nantes Saint-Joseph.


As-tu un petit mot de la fin à communiquer à celles et ceux qui liront cette interview ? 

Une citation de Baudelaire pourrait résumer la philosophie de la cave : « Il faut être toujours ivre, tout est là ; c’est l’unique question. (…) Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous ! »

Retrouvez Franz et son entreprise Cavavin sur notre plateforme Artivisor. Découvrez ses prestations, ses réalisations et toutes ses informations de contact via sa fiche artisan.