Une journée avec Edwige – Cheveux au vent, coiffeuse à domicile à Nantes

Like 18

Prendre soin des cheveux de ses clients, c’est la passion d’Edwige qui se déplace à domicile. Munie de son vélo et de ses outils de coiffeuse, elle arpente les rues de Nantes et ses alentours : Saint-Sébastien et Rezé.

Depuis quand tiens-tu ton entreprise Cheveux au vent ? 

Edwige : Mon entreprise Cheveux au vent a été créée officiellement le 1er octobre 2020 !

De qui es-tu accompagnée dans ton métier de coiffeuse à vélo nantaise ?

E : Je suis auto-entrepreneuse, mais adhérente à l’association Boîtes à Vélo qui a pour objectif de soutenir les actions visant à l’essor et à la pérennisation de l’entrepreneuriat à vélo en France, et notamment dans la ville de Nantes. Ensuite, je suis accompagnée aussi de la plateforme Artivisor qui offre une visibilité à mon activité, d’ailleurs plus qu’appréciable. Je peux parler de tous les réseaux internets où est référencé mon métier de coiffeuse à vélo. Aussi, quelque chose d’important : le bouche-à-oreille qui se développe avec mon réseau client. 

À quelle heure commence ta journée ?

E : En général, mes premiers rendez-vous sont à 9h30, et rarement avant. Si des clients veulent faire appel aux services de Cheveux au vent, je suis ouvrable de 9h à 19h tous les jours. Mais, je suis ma propre patronne, alors j’organise mon emploi du temps comme je le sens, en fonction de la charge de travail de la semaine. Je n’apprécie pas les journées avec une charge de travail importante, car il faut que je prenne en compte mes déplacements à vélo. Aujourd’hui j’essaye de ne pas me mettre en difficulté avec moins de rendez-vous à la journée, pour bien assurer mes déplacements. 

une-journée-avec-edwige-cheveux-au-vent-coiffeuse-domicile-a-vélo une-journée-avec-edwige-cheveux-au-vent-coiffeuse-domicile-a-vélo

Quelle est la première chose que tu fais le matin ? 

E : Ma sacoche avec mes outils de coiffure est faite la veille, mais le matin, je m’assure de ne rien oublier. Et puis ensuite, je fais les vérifications nécessaires sur mon vélo pour rouler en toute sécurité la journée. C’est important que je l’entretienne un minimum, car je n’ai pas un vélo récent, il n’est pas électrisé, mais il me convient très bien pour mes déplacements. 

Étais-tu déjà cycliste avant ?

E : Oui, j’étais cycliste depuis toute petite. Puis j’ai habité à Paris où je n’utilisais plus du tout le vélo. Ensuite, c’est mon parcours professionnel atypique qui m’a permis de reprendre le vélo puisque j’ai commencé à enseigner les arts plastiques à Paris puis à Rezé près de Nantes. Donc j’allais quotidiennement à Rezé, sur mon lieu de travail à vélo. À force d’utilisation, le deux roues devient une pratique courante, qui aujourd’hui fait partie de mon quotidien. C’était une évidence pour moi que le métier que j’allais exercer : coiffeur, serait à vélo, car l’un allait avec l’autre.

« La joie, c’est mon moteur dans la vie de tous les jours »

Comment s’organisent tes journées de coiffeuse nantaise à vélo ? 

E : J’ai des clients qui sont loin, mais je reste fidèle à leurs demandes. En revanche, aujourd’hui j’essaye de définir un cercle d’activité plus réduit.

Qu’est-ce qui te motive chaque jour pour faire ton métier ?

E : C’est la joie d’apporter de la joie ! La joie, c’est mon moteur dans la vie de tous les jours. Finalement, je n’ai pas l’impression d’aller travailler parce que je le fais avec tellement de plaisir, j’estime faire quelque chose que j’adore et à vélo. Au quotidien, je fais de belles rencontres avec les gens pour qui j’interviens à domicile, et c’est très rare que ce ne soit pas des rencontres agréables. Donc ce qui me motive à me lever chaque matin, c’est la joie et le plaisir d’exercer mon métier. 

une-journée-avec-edwige-cheveux-au-vent-coiffeuse-domicile-a-vélo une-journée-avec-edwige-cheveux-au-vent-coiffeuse-domicile-a-vélo

Pourquoi as-tu choisi le vélo comme moyen de locomotion ? 

E : En ville, il s’agit du moyen de transport le plus commode puisqu’il est fluide, pas encombrant et que je peux me garer où je veux. C’est le moyen de locomotion adapté pour une ville comme Nantes et pour du travail à domicile. Évidemment, par les temps qui courent, c’est plus respectueux pour la planète et c’est quelque chose auquel je fais attention. À mon avis, on doit tous s’y mettre à un moment, se déplacer à vélo, c’est ma façon à moi de faire attention à notre environnement  !

On se demandait… combien fais-tu de kilomètres par jour ?

E :  Par jour, je dirais une moyenne de 10 km et des fois 15 km. Mon secteur d’intervention c’est le centre de Nantes, Saint-Sébastien et Rezé. Je me déplace principalement dans l’agglomération Sud et Est de la ville. 

Et du coup, est-ce que tu trouves que la ville de Nantes est adaptée pour les vélos ? 

E : Pas toujours, parfois on a des pistes cyclables mais à des moments lorsqu’il y a des travaux ça peut être dangereux de se déplacer à vélo. Il ne faut pas oublier que Nantes est une ville en constante construction donc avec beaucoup de travaux. Globalement, c’est une ville où l’on peut circuler à vélo, mais certaines zones sont plus adaptées que d’autres. C’est important de faire attention !

Quelle est la chose dans ton métier que tu n’arrêteras jamais de faire ?

E : De rencontrer des gens !

une-journée-avec-edwige-cheveux-au-vent-coiffeuse-domicile-a-vélo une-journée-avec-edwige-cheveux-au-vent-coiffeuse-domicile-a-vélo

Et quel est ton moment préféré de la journée ? 

E : C’est lorsque je pars le matin sur mon vélo, avec le jour qui se lève. Le matin, je roule dans les rues quand la ville de Nantes se réveille, c’est merveilleux !

Quel est ton jour préféré dans la semaine ? 

E : Je n’ai pas de jour préféré. Chaque jour est bon en fonction de ce que tu en fais, donc à moi d’en faire quelque chose de bien !

As-tu un mot de la fin, une anecdote à nous raconter ? 

E : Le domicile me permet de rencontrer des personnes en grande fragilité motrice, qui sont malades… Madame C, une femme chez qui je vais deux fois par semaine pour faire un shampoing est une personnalité. Mais je me suis rendu compte qu’une personne connue a ses fragilités, je lui apporte du soin et même un peu de réconfort.  

Mille mercis à Edwige de nous avoir permis de la suivre dans son quotidien de coiffeuse à vélo. Nous avons découvert comment s’organisent ses journées de coiffeuse à domicile, et quelles sont ses motivations au quotidien pour pratiquer son métier à vélo. 

Si vous habitez à Nantes ou aux alentours et que vous voulez profiter de vous faire coiffer dans un moment de sérénité, et à votre domicile n’hésitez pas à faire appel à l’entreprise nantaise Cheveux au vent

Edwige sera ravie d’user de ses techniques de coiffure pour s’occuper de donner un coup de frais à vos cheveux tout en respectant leur nature.