Une journée avec Laurent – Le loup, le homard et la crevette, poissonnier à Nantes

Like 14

On imagine souvent que la journée d’un poissonnier commence très tôt en bord de mer, mais qu’en est-il du reste de la journée ? Laurent, gérant de la Poissonnerie de Loup, le Homard et la Crevette située boulevard de l’Égalité nous partage son quotidien et l’organisation de ses journées.

Laurent, depuis quand tiens-tu la boutique Loup Homard Crevette ?

Je tiens la boutique depuis 2012 !

On approche bientôt des dix ans d’ouverture ! Combien as-tu de collaborateurs ?

On est dix au total. J’ai trois points de vente, il y a les deux magasins, l’un quartier Zola et l’autre quartier rond-point de Vannes, et le marché donc on tourne à dix (détails des jours de marchés ici).

Peux-tu nous dire à quelle heure commence ta journée ?

Elle commence à deux heures du matin, tout commence à la criée.

Si tôt ? Je pensais que c’était vers quatre heures ! Et comment s’organisent tes journées par la suite ?

Je me rends à la criée, c’est une vente aux enchères, qui est informatisée maintenant d’ailleurs. Ensuite, il y a la route à faire, je dois livrer les matières premières dans les différents points de vente puis faire la mise en place et ensuite, il y a la journée de vente après.

Wahou ! Et qu’est-ce qui te motive chaque jour ?

Moi, j’aime ce que je fais, c’est tout ! C’est la passion.

Quelle est la chose dont tu es le plus fier dans ton parcours, savoir-faire ?

C’est un mélange de plein de choses. C’est savoir que je fais bien mon métier, avec des convictions, de la qualité et le sens du service. Aujourd’hui, si j’ai monté mes entreprises et que ça a autant évolué, c’est que les gens me suivent, qu’ils me font confiance. Tout comme les gens qui travaillent avec moi, s’ils sont avec moi depuis longtemps, c’est que ça se passe bien.

Oui, c’est une belle preuve ! Quel est ton moment préféré de la journée ?

Je dirais que ce sont les achats. C’est le plus important, si les achats sont bons, c’est que la journée va être bonne et si les achats sont moins bons la journée va être mauvaise. Tout est conditionné en fonction des achats.

Ce sont toujours des achats quotidiens ? Tu y vas tous les jours ?

Du mardi au samedi et mardi au dimanche pendant la saison de la langoustine donc quasiment tous les jours. Après le lundi, c’est au téléphone, ce n’est pas en physique.

Et donc quel est ton jour préféré ?

C’est samedi et dimanche, parce que les gens sont plus détendus, c’est plus sympa. Et puis, c’est une clientèle plus jeune, la semaine, ce sont les plus les anciens qui font les courses et les gens qui travaillent. Tandis que le week-end, les gens font les courses en famille, ils sont sympas, il n’y a pas de stress.

Oui, on prend plus le temps de faire ses courses, de découvrir et choisir ses produits, c’est sûr. Pour finir, qu’est ce que tu dirais à quelqu’un qui souhaite se lancer comme poissonnier ?

C’est un beau métier mais il faut s’accrocher ! Après, c’est de l’investissement tout dépend de ce qu’il veut faire quoi. S’il veut travailler trente-cinq heures par semaine, si il veut ses week-end, il ne faut pas qu’il fasse du commerce. C’est un choix de vie, il faut vraiment le choisir tout dépend si il veut être à son compte ou si il souhaite être salarié. S’il veut être salarié, c’est bien parce qu’il aura davantage de temps, il peut avoir une vie à côté. La gestion d’entreprise, c’est beaucoup plus.

Merci à Laurent et son équipe de nous avoir ouvert les portes de la poissonnerie. Son témoigne nous permet de mieux nous rendre compte de la journée d’un poissonnier, de l’amplitude des journées et de leur organisation de la mer à étal. Retrouvez Le loup, le homard et la crevette boulevard de l’Égalité à Nantes, boulevard des Anglais ou sur les marchés nantais.