Le métier de bijoutier-joaillier vu par Christophe – Douaud Joaillerie

Like 17
Le métier de bijoutier-joaillier vu par Christophe – Douaud Joaillerie

C’est dans le quartier Decré-Bouffay, à Nantes, que Christophe et son équipe perpétuent le savoir-faire de l’institution nantaise de la famille Douaud. Nous nous sommes rendus à la bijouterie Douaud Joaillerie interroger Christophe sur le métier de bijoutier-joaillier.

Comment es-tu es arrivé dans le métier de bijoutier joaillier ?

Par le biais de l’apprentissage, j’ai effectué un CAP de bijoutier puis un CAP de joaillier et après j’ai fait de la gemmologie, l’étude des pierres précieuses.

Qu’est ce qui distingue le métier de bijoutier et de joaillier ?

La bijouterie, on va travailler le métal. La joaillerie consiste à mettre en valeur les pierres en essayant d’avoir le moins de métal possible !

métier-bijoutier-joaillier-douaud-joaillerie-nantes métier-bijoutier-joaillier-douaud-joaillerie-nantes métier-bijoutier-joaillier-douaud-joaillerie-nantes

Que tu préfères dans ton métier Christophe ?

Fabriquer les bijoux ! Et les réparer aussi, parce qu’il faut savoir faire les deux. On travaille beaucoup avec les gens, en partenariat surtout. Ils nous amènent leur projet, on fait un dessin et on les réalise, et ça c’est très plaisant.

Et ce que tu aimes le moins ?

Pas grand chose, c’est un super métier ! On touche à tout, on fait de la soudure, du laminage, on fond, on scie… C’est très complet. Et puis, c’est une entreprise familiale donc c’est un peu dans les gènes.

C’est vrai que c’est très varié ! On a une question assez originale, si tu devais expliquer à un enfant ton métier et lui donner envie de le faire plus tard que lui dirais-tu ?

Bijoutier joaillier, c’est un métier où l’on donne beaucoup de plaisir aux gens. Fabriquer un bijoux c’est très symbolique. Et puis c’est un plaisir, on est toujours dans le plaisir avec les bijoux !

Et pour les personnes à qui un tel métier donne envie, comment se forme-t-on au métier de bijoutier joaillier ?

Par l’apprentissage. Maintenant, il y a des écoles où l’on peut passer son CAP en un an à temps plein dans l’école. Mais l’enseignement vraiment pratique, c’est dans l’atelier avec nous, des professionnels.

Selon toi, quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?

De la minutie, de la patience… Et également un goût certain pour le dessin et la création. Et puis une certaine fibre artistique quand même, être un artiste-artisan on peut dire !

douaud-joaillier-nantes

C’est un entre deux oui ! Que dirais-tu aux personnes qui souhaitent se lancer dans ce métier ?

De trouver un patron pour faire un apprentissage par exemple, et puis c’est parti ! (Note Artivisor : La transmission du savoir est une priorité chez Douaud Joaillerie, il y a déjà eu 40 examens obtenus !)

Et plus tard, comment crée-t-on sa bijouterie joaillerie ?

Pour nous, c’est assez particulier parce que c’était une affaire de famille. C’est assez compliqué parce qu’il faut tout un système de sécurité, il faut un peu de moyens pour se lancer. Se lancer à son compte c’est quand même assez difficile…

On se demandait… Quels sont les matériaux sur lesquels tu préfères travailler et quelle est la réalisation dont tu es le plus fier ?

L’or ! Et puis le diamant pour les pierres quand même. Sinon le saphir, le ruby, l’émeraude, tout ce qui est précieux. Concernant les réalisations, il y en a beaucoup, on a dû faire plus de trois mille bijoux depuis le début donc… Il y en a beaucoup.

Trois mille ! Ça en fait effectivement, difficile de choisir ! Et d’ailleurs, quelles sont tes sources d’inspiration pour fabriquer de nouveaux bijoux ?

Les pierres, souvent… La forme des pierres. Après, comme on dessine pas mal, on dessine, on essaie et ça se fait automatiquement. On regarde très peu les autres concurrents, on est pas mal autonomes on va dire. On travaille tous les styles aussi bien les bijoux anciens et très anciens comme des créations modernes et nouvelles.

Comment vois-tu la bijouterie joaillerie de demain ?

Il va falloir que les gens reprennent le plaisir de refaire des bijoux et de venir nous voir pour ça. Internet a pris beaucoup de parts de marché, les gens achètent beaucoup leurs bijoux sur Internet… Donc il va falloir qu’on lutte là-dessus, d’où le double intérêt d’être sur les réseaux sociaux !

En plus, c’est vraiment une démarche, un projet, de créer un bijou. C’est différent d’acheter quelque chose tout fait, ici vous fabriquez sur-mesure !

Oui, et puis au moins quand on voit les pierres, on les voit en vrai ! Parce que souvent sur internet c’est pas forcément la même couleur…

Oui, ça c’est vrai ! Un petit mot de la fin ?

Venez nous voir, voir comment on travaille et puis chez nous tout projet est réalisable, il ne faut pas hésiter !

On espère que l’interview de Christophe de Douaud Joaillerie vous a permis d’en apprendre plus sur le métier de bijoutier joaillier et de répondre aux questions que vous pouviez vous poser ! Retrouvez toute l’équipe à la boutique, située entre les stations Commerce et Cinquante Otages à Nantes !