Le métier de paysagiste vu par Franki, les Jardins de Franki à Derval

Like 23
interview-les-jardins-de-franki-paysagiste-derval

Prendre le plus grand soin des jardins de ses clients, c’est la vocation de Franki qui a fait de son métier une véritable passion. À la tête de sa propre entreprise : Les Jardins de Franki, son équipe de professionnels intervient dans un périmètre de 70 km autour de Derval.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Franki : Je suis une personne avant tout passionnée de plantes et qui touche à tout. Je me considère comme autodidacte car tout ce que je sais sur les plantes et sur le paysage, je l’ai appris tout seul. Cependant, j’ai quand même travaillé dans une entreprise de paysage pour tester mes compétences, d’ailleurs on a voulu m’embaucher en CDI au bout d’un mois. Confiant sur mes capacités, j’ai préféré monter ma propre entreprise de paysagisme : Les Jardins de Franki… À 40 ans parce qu’il n’est jamais trop tard !

Il me semble que tu testes les plantes dans ton jardin ?

F : Oui, en tant que bon paysagiste nantais je testais dans mon jardin de 2 200 m2 ! Je l’ai arboré moi-même pendant 10 ans pour en faire un véritable jardin botanique, avec : des bassins, une forêt de bambou, 150 palmiers en pleine terre, des plantes grasses et rares comme le magnolia macrophylla qui fait des fleurs de 30 cm de diamètre, et d’autres plantes tout aussi atypiques que majestueuses. J’ai réussi à créer un jardin pas commun, si bien que lorsque j’ai mis la maison en vente, les nouveaux propriétaires l’ont aussi achetée pour ses extérieurs.

« À l’heure actuelle, je suis capable de proposer à mes clients des plantes exotiques qui s’adaptent bien à notre environnement »

D’où vient ta passion pour les jardins exotiques ? 

F : En fait, ma passion pour les plantes exotiques s’est dessinée après un voyage en Polynésie française, j’ai été émerveillé par la végétation du territoire. À partir de mes 22 ans, j’ai commencé à m’y intéresser de plus en plus, et j’ai acheté mon premier palmier, puis mon deuxième et mon troisième… 

Je me suis tellement intéressé aux plantes rares sur le net, jusqu’à 2h du matin, que j’ai commencé à planter certaines espèces rares dans mon jardin, pour les tester afin de me rendre compte de leur acclimatation chez nous. À l’heure actuelle, je suis capable de proposer à mes clients des plantes exotiques qui s’adaptent bien à notre environnement. Par exemple, il existe une plante : xanthoria, originaire de l’Australie qui est capable de supporter des feux de broussailles mais qui chez nous ne survit pas, puisque le taux d’humidité est trop important.

interview-les-jardins-de-franki-paysagiste-derval interview-les-jardins-de-franki-paysagiste-derval

Aimerais-tu exercer ton métier de paysagiste dans un autre pays ? Est-ce que ça changerait la pratique de ton métier ? 

F : Non, parce que les nouvelles plantes, ce sont les plantes du monde. La plupart des plantes exotiques sont capables de résister à des températures négatives jusqu’à -8°C et -10°C, même si ce ne sont pas des températures que nous atteignons souvent dans notre région. Cette résistance élargit le champ des possibilités. Après c’est important de prendre en considération les conditions climatiques de la région. 

Je n’exclus pas la possibilité d’aller dans un autre pays. Je vais en voyage tous les ans en Espagne, alors j’aimerai dans le futur y recréer un jardin.  

Qu’est-ce qui t’a poussé à monter ta propre entreprise ? 

F : Et bien, c’était une manière de me prouver à moi-même que j’avais les capacités pour et surtout c’était le désir de faire découvrir aux gens des plantes exotiques qu’ils ne connaissaient pas. 

« Une cliente m’a dit après un devis “Je ne connais pas le trois quart des plantes !” » 

Les gens achètent des plantes qu’ils ne connaissent pas forcément, alors le but c’était de leur apporter de la valeur et de leur prouver que les plantes exotiques s’acclimatent très bien chez nous. Il y a tellement de possibilités, l’idée c’est aussi de les faire voyager grâce aux plantes. 

Est-ce que tu donnes des indications sur les plantes à tes clients ?

F : Oui, pour toutes les personnes qui le veulent ! Sur le devis le client a le nom latin de toutes les plantes, après pour la disposition dans le jardin je mets des étiquettes avec le nom des plantes. Souvent, quand on fait les jardins, nos clients aiment expliquer à leur entourage le nom de chaque plante…

Aujourd’hui, quels sont les services que tu proposes avec les Jardins de Franki ? 

F : Nous on fait des jardins clé en main c’est-à-dire que nous partons de zéro et nous réhabilitons le jardin de A à Z. Sur ce chantier par exemple (où nous réalisons l’interview, à Nozay), on a doublé de volume la terrasse, on a fait une piscine et ensuite nous allons faire un garde-corps avec leds intégrés. Je vais faire un petit clin d’œil à mon fournisseur avec qui j’aime travailler depuis le début, qui m’a fourni les bordures leds de très bonne qualité : Apanages Jardin.

Alors, nos services restent assez variés, on fait : de la clôture, de la pose de portails, de l’enrobé, de la terrasse (bois, composite…), de l’élagage ainsi que du pavage, du dallage, du terrassement, des piscines, murs d’eau ou végétaux, des fontaines, bassins… Donc le paysage est varié, c’est avant tout de la création. 

interview-les-jardins-de-franki-paysagiste-derval interview-les-jardins-de-franki-paysagiste-derval

Si tu devais choisir trois mots pour définir les Jardins de Franki, quels seraient-ils ? 

F : La rigueur, la confiance et la passion.

Et si tu devais en choisir trois pour te définir ? 

 F : La curiosité, la passion et la détermination. 

Est-ce qu’il t’arrive de découvrir des plantes encore aujourd’hui ? 

F : Oui, il ne faut pas oublier que c’est le métier de certaines personnes  : les botanistes. Je suis tous les jours à la recherche de nouvelles plantes à acheter et à tester. D’ailleurs, mon dernier achat c’est un alocasia des Etats-Unis, c’est une plante spectaculaire de par sa couleur, sa forme et son relief, mais qui ne pouvait pas sortir de son pays. Dès que j’ai un moment de libre, même si ce n’est pas souvent, je cherche sur le net ou sur des forums de passionnés de nouvelles plantes. 

Je suis en train de recréer un nouveau jardin chez moi, j’ai déjà planté 30 palmiers et quelques plantes rares. 

Comment se déroule une journée type ? 

F : Ça dépend de mon emploi du temps ! Mais en ce moment, on a tellement de travail que je vais sur les chantiers. Mais autrement j’ai mes chefs d’équipe, et moi je fais mes devis, factures, des rendez-vous client. Je gère aussi la mise en route et le contrôle des chantiers, le SAV avec certains clients même si cela arrive rarement. Ce qui me plaît c’est que chaque journée est différente, je peux être au bureau comme sur les chantiers. 

“Ce qui me plaît c’est de recréer chez mes clients un espace bien-être »

Qu’est-ce que représente ton métier pour toi ?

F : Sur mon camion c’est marqué : “créateur d’espace bien-être”, ce n’est pas pour rien parce que je me mets à la place de mes clients. Lorsque j’arrive chez moi le soir, la première chose que je fais c’est me poser sur ma terrasse, sur mon transat et je contemple mon jardin un petit moment, et je suis bien ! Ce qui me plaît c’est de recréer chez mes clients un espace bien-être. Je dis toujours que le jardin c’est “une seconde pièce de la maison” et les gens en prennent de plus en plus conscience. Ces dernières années avec la crise du COVID, beaucoup de gens de la ville viennent s’installer à la campagne pour profiter de la sérénité et se créer un espace cocooning. 

En tant que paysagiste nantais, je fais aussi des chantiers en ville ! Par exemple, je suis intervenu chez un client en plein centre de Nantes pour aménager son patio. Notre objectif, c’est de créer son espace jardin pour qu’il s’y sente bien. 

Moi à cette période je ne suis pas dans la maison, je suis dans mon jardin et je fais des boutures, j’arrose mes plantes… C’est plus agréable et ça me change les idées !

Quelles sont tes sources d’inspirations ? 

F : Mes sources d’inspirations ce sont les plantes ! Dès que j’arrive dans un jardin, je sais tout de suite ce qu’il faut faire, donc les idées fusent. Je suis capable de voir si un arbre n’est pas à sa place, je porte un regard avisé sur le vis-à-vis, sur l’exposition, la configuration du terrain, le mode de vie des clients mais aussi leurs attentes et envies. Une fois que nous avons toutes ses sources d’information, nous proposons des services adaptés et personnalisés. 

Où est-ce que les Jardins de Franki interviennent ? 

F : Notre entreprise de paysagiste intervient sur la région nantaise, rennaise, sur Derval aux alentours de mon entreprise. Autrement, on se déplace également sur la côte , à Pornichet, la Baule, Saint-Brévin-les-Pins, Pornic… Mais on essaye de ne pas aller au-delà de 100 km autour de Derval.   

 

interview-les-jardins-de-franki-paysagiste-derval

interview-les-jardins-de-franki-paysagiste-derval interview-les-jardins-de-franki-paysagiste-derval

Qu’est-ce que tu préfères aujourd’hui dans ton métier ?

F : Je suis un paysagiste qui aime la création de A à Z, à la fin, on voit le rendu et l’évolution de notre travail. Au départ, je fais des photos du chantier puis je fais mes propres croquis à la main. 

As-tu une anecdote à nous raconter ? 

F : Je peux vous raconter la fois ou j’ai dû aller récupérer l’un de nos outils dans une piscine… Pas le choix, c’était la baignade assurée et pas si désagréable au vu de la météo !

Quel est le plus beau compliment que tu as reçu ? 

F : J’ai beaucoup de retours positifs, mais globalement nos clients apprécient notre réactivité et notre professionnalisme. À mon sens, c’est important de répondre aux demandes même si elles n’aboutissent pas toutes, il ne faut pas laisser le client dans l’embarras. Je prône les mêmes valeurs en amitié et avec mes clients, le respect par exemple ! Je quitte un chantier uniquement quand le client est satisfait !

Pourquoi doit-on faire appel à tes services ? 

F : Je sais que nous sommes beaucoup de paysagistes dans la région, je ne cherche pas à dénigrer le travail de mes confrères puisque chacun à sa spécialité. Les Jardins de Franki c’est une entreprise de paysage spécialisé dans l’exotique mais cela ne nous empêche pas d’intervenir sur des chantiers pour aménager des jardins plus conventionnels. Ce qui compte c’est répondre aux attentes du client et de lui créer un environnement qui lui ressemble et qui inspire le bien-être. 

As-tu un mot de la fin ?

Oui, plutôt une phrase que j’aime bien : “Dans mes veines, ce n’est pas du sang qui coule mais de la sève” 🙂

Nous remercions Franki de nous avoir accueilli sur un de ses chantiers, à Nozay afin de nous faire découvrir à la fois son métier de paysagiste nantais, mais aussi sa véritable passion. En sa compagnie, nous avons fait un voyage à travers l’univers exotique, ce domaine pour lequel il a tant d’affection. Alors, si vous souhaitez repenser vos extérieurs pour vous y sentir bien, nous avons l’adresse qu’il vous faut ! Les Jardins de Franki c’est THE entreprise faite pour votre jardin.